Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

La cuisine italienne

La cuisine italienne

La cuisine italienne et ses nombreuses spécialités régalent les papilles du monde entier. Les cultures locales s’invitent dans chaque plat. Les ingrédients et les recettes se déclinent pour le plaisir des gens gourmands. En Italie, le repas est un moment placé sous le signe du partage.

Entre histoire et influences

La cuisine italienne est réputée aux quatre coins du monde pour sa diversité et ses saveurs uniques. Une légende infondée explique que les incontournables pastas proviennent du retour de Chine de Marco Polo au XIIIe siècle. Ce sont pourtant la Grèce et la Rome qui sont à l’origine des pâtes fraîches. Entre les IIIe et IVe siècles, les pâtes sèches de la famille des vermicelles sont importées depuis la Palestine. Depuis le IXe siècle, elles sont fabriquées dans le monde arabe et connues sous le nom d’itriyya. Un important commerce de pâtes est signalé en Sicile, à l’est de Palerme, au XIIe siècle. L’Italie est un pays méditerranéen. La cuisine italienne est un savoureux mélange issu des cuisines antique et arabe. Les ingrédients américains la révolutionnent pleinement. Les tomates, poivrons, piments et pommes de terre ajoutent des notes uniques aux mets traditionnels. Aujourd’hui, la pizza s’associe systématiquement à l’Italie. Elle se décline de multiples façons. De la pizza margherita à la pizza napoletana, il y en a pour tous les goûts. Pourtant, elle existe telle que nous la connaissons depuis 1700 seulement. En 997, elle fait référence à un succulent gâteau salé ou sucré. Nous pouvons parler non pas d’une cuisine italienne, mais de plusieurs cuisines. Diverses cultures en sont à l’origine. Le riz et le beurre viennent de la Lombardie. La polenta, la crème et les fromages sont issus de la culture alpine. Le couscous consommé en Sicile possède quant à lui une forte influence berbère.

La diversité régionale au cœur de la cuisine italienne

la cuisine italienne

La cuisine italienne se compose essentiellement de fromages, de charcuterie et du classique régime méditerranéen. Celui-ci regroupe de multiples produits frais. La grande variété d’aliments utilisés est largement due aux diverses régions du territoire. Les saveurs du terroir rehaussent avec brio chaque plat traditionnel. Nous distinguons les ingrédients septentrionaux (maïs, jambon ou riz) des méridionaux (tomates, olives ou blé). La cuisine italienne est reconnue pour être ensoleillée, parfumée et raffinée. Les mélanges d’arômes font sa particularité. La cuisine piémontaise utilise de nombreux produits locaux. Le « Slow Food » est d’ailleurs un mouvement international venu du Piémont. Créé par Carlo Petrini, il vise à préserver une gastronomie régionale de qualité. La cuisine vénitienne est appréciée pour ses plats emblématiques et rustiques. Parmi eux, nous comptons la polenta ou le risi e bisi. L’Émilie-Romagne possède un patrimoine culinaire riche en mets typiques. La mortadelle et le jambon de Parme s’intègrent à la charcuterie locale. Le parmigiano reggiano relève un bon nombre de préparations à base de pâtes. Il en est de même pour le goûteux vinaigre balsamique de Modène. La cuisine toscane reste très saine et délicieuse. Beaucoup d’ingrédients naturels et authentiques s’y mêlent. La cuisine romaine est réputée pour être très variée et nutritive. Les gens de Rome respectent une tradition culinaire bien précise. Le jeudi, ils dégustent des gnocchis. Le vendredi est le jour de la morue. Le samedi, ils consomment des tripes. Enfin, la cuisine napolitaine reste la plus généreuse d’Italie. C’est sûrement pour cela que les touristes l’affectionnent tout particulièrement.

La cuisine italienne et ses produits phares

Pour les touristes et les gens étrangers, la cuisine italienne se résume à de simples plats basiques. La pizza quattro formaggi, les spaghetti bolognese et le tiramisu en font partie. En réalité, elle se révèle être un véritable art à part entière. La cuisine locale regorge de délicieuses spécialités emblématiques. L’Italie est un pays où les vins et les fromages occupent une place primordiale. Ils sont aussi bien utilisés dans la confection de mets que consommés tels quels. Le chianti et le valpolicella se boivent dans le monde entier. Côté fromages, le grana padano et le pecorino rencontrent un franc succès. Des productions traditionnelles sont également internationalement reconnues. La truffe blanche du Piémont et le riz de Vercelli restent des produits incontournables. L’huile d’olive est la base de la cuisine italienne. Les gens d’Italie, avec ceux de la Grèce et de Libye, sont considérés comme étant les plus importants consommateurs de cet assaisonnement savoureux. Le café est très apprécié. Les variétés en sont nombreuses : expresso, longo ou encore cappuccino. Chacune d’entre elles régale les fans. Les gelati désignent quant à elles de rafraîchissantes crèmes glacées et restent populaires à Rome. Les glaces artisanales existent sous différents parfums plus ou moins originaux. Les gens qui les confectionnent se comptent par dizaines dans les rues romaines et ravissent les gens qui passent.

Le repas, un moment incontournable de la culture italienne

la cuisine italienne

Les gens italiens sont réputés pour être très chaleureux envers leurs convives. Ils aiment également savourer leur cuisine italienne le midi comme le soir. C’est pourquoi le temps du repas est un moment privilégié où le partage est au rendez-vous. Traditionnellement, il se déroule en plusieurs étapes. Lors de l’aperitivo, une boisson se sirote. Ce verre de vin ou de cocktail s’accompagne généralement d’une planche de diverses charcuteries. Les antipasti correspondent aux entrées. Ces préparations se servent avant le repas. Parmi elles, nous pouvons compter les succulentes bruschettas. Ces tartines de pain grillé se garnissent au gré des envies. Léger et raffiné, le carpaccio s’agrémente quant à lui de multiples manières. Le primo désigne le premier plat. Les pâtes sous toutes leurs formes y sont consommées. Le riz y est cuisiné en risotto crémeux. Les gnocchis sont appréciés, tant ils sont gourmands. Durant le secondo, les gens choisissent un plat de résistance ainsi qu’une garniture à base de légumes. La viande et le poisson sont dégustés lors de cette étape. Le classique repas italien se termine par une part de fromage et un dolce. Ce dernier constitue le dessert et se compose d’un fruit ou d’un gâteau. La fin du repas s’achève par une tasse de café ou un verre de liqueur. Parmi les plus célèbres se trouvent la grappa, l’amaro ou le limoncello. La cuisine italienne est constamment mise à l’honneur au déjeuner comme au dîner.

Où commander " Plats italiens " près de chez vous ?

Entrez votre code postal